Barranco, bohème chic

Toujours dans le but de montrer les bons côtés de Lima, je vous emmène dans un des plus beaux districts de la capitale : Barranco ! Quartier des romantiques, des intellectuels, des fêtards, mais aussi des pêcheurs et des anciens ranchos, il a connu bien des vicissitudes.
blog-perou-lima-barranco-2

Balade à Barranco

Comme Miraflores, son quartier voisin, Barranco est construit au sommet d'une falaise au pied de laquelle s'échouent les plages et l’océan Pacifique. Une promenade longe ces hauteurs sur des kilomètres, ce qui permet d’avoir d’un côté, une vue sur des tours bâties pour les plus fortunés, et de l’autre, la vue plongeante sur les surfeurs et l’horizon lointain, là où le soleil se couche.

Vue sur les plages de Barranco
Vue sur les plages de Barranco

Bourgeois et bohème, le quartier de Barranco l’est sans conteste ! Les murs décorés par des artistes côtoient les rues propres comme une allée présidentielle, où des vigiles promènent un regard placide sur de beaux immeubles qui paraissent inhabités. Tout proche, des maisons en ruine, des rues commerçantes, populaires, des bars à la déco soignée, des galeries d’art, des discothèques. En se rapprochant de la mer, les tours modernes créent un contraste avec les proches demeures bourgeoises du début XXe siècle, patinées par le temps. Et dans ce patchwork urbain se croisent les vieux du quartier, les touristes, les vendeurs de rue, des musiciens, artistes du coin, et autres promeneurs de chiens dont les propriétaires ont des plannings surchargés.

blog-perou-lima-barranco-4

 

blog-perou-lima-barranco-5

 

blog-perou-lima-barranco-6

À voir à Barranco

Bajada de los Baños

L’endroit le plus prisé de Barranco, le Puente de los Suspiros (le pont des Soupirs), donne sur le Pacifique. Ce pont en bois enjambe une descente pavée appelée la Bajada de los Baños, qui malgré les outrages du temps, a toujours autant de charme avec ses anciennes habitations. Jadis, cette descente était empruntée par les pêcheurs pour accéder à l’océan. Elle est aujourd'hui encore piétonne et même si les anciennes maisons ont la plupart été converties en restaurants, cette Bajada est un petit voyage dans le temps, où chaque détail compte.

Une maison de la Bajada de los Baños
Une maison de la Bajada de los Baños
Près du pont des Soupirs
Près du pont des Soupirs

Avenida Grau

C’est l’avenue la plus connue de Barranco, et elle traverse tout le district. À partir de cette avenue vous pouvez passer soit vers l’est et ses rues calmes, soit vers l’ouest et ses rues plus animées qui rejoignent la mer. Pour l’histoire, Miguel Grau Seminario est un héros péruvien de la guerre du Pacifique. Surnommé le « chevalier des mers », il perdit la vie lors d’une bataille navale en 1879.

blog-perou-lima-barranco-13

 

Un wagon reconverti en lieu d’accueil pédagogique pour les moins de 4 ans.
Un wagon reconverti en lieu d’accueil pédagogique pour les moins de 4 ans.

Barranco : des débuts bucoliques au sauvetage de l'amiral

Bien avant que Barranco ne prenne officiellement le nom d’un nouveau district en 1874, la zone est déjà connue, notamment pour sa population de pêcheurs et de maraîchers, ses granges et petites fermes (ranchos).
À la fin du XIXe siècle, Lima connaît de profonds changements : démolition de l'enceinte du centre, percement de nouvelles avenues… Ces bouleversements incitent la bourgeoisie liménienne à quitter le centre pour les quartiers sud : Isidro, Miraflores, Surco… et Barranco dont le charme bucolique et la situation à proximité de l'océan séduisent un nombre croissant de personne.

blog-perou-lima-barranco-14
blog-perou-lima-barranco-15

La guerre du Pacifique

Tout ne fut pas bohème dans l’histoire de Barranco, puisque le quartier a en grande partie été détruit, puis reconstruit petit à petit tout au long du XXe siècle.
Un des moments les plus importants de l’histoire du Pérou concerne la guerre du Pacifique (1879-1884) qui opposa le Chili au Pérou et la Bolivie. En 1881, l’armée chilienne parvient à entrer dans Lima ! La capitale péruvienne, qui depuis le début de la guerre s’était un peu endormie dans son confort aristocratique, avait sous-estimé la puissance chilienne. Grave erreur ! L’ennemi rase de nombreux quartiers, dont Barranco, qui voit partir en fumée fermes, belles maisons… et même le pont des Soupirs. Le Pérou est sur le point de perdre sa capitale et c'est le contre-amiral français Dupetit-Thouars qui sauve la situation. De retour d’une mission aux îles Marquises, il menace de destruction les navires chiliens en représailles du sac de Lima. Dupetit-Thouars parvient à faire reculer le Chili et devient le sauveur de Lima.

Une longue avenue porte le nom du sauveur de Lima : Abel-Nicolas Bergasse Dupetit-Thouars.
Une longue avenue porte le nom du sauveur de Lima : Abel-Nicolas Bergasse Dupetit-Thouars.

Le Musée Pedro de Osma
Il est installé dans une des plus belles architectures de Lima. Ce palais de 1906, dans le style Art déco français, abrite des tableaux et des sculptures de l’art péruvien ainsi que de nombreux objets religieux de grande valeur. Le palais appartenait à l’origine à une riche famille allemande qui le fit construire pour apprécier les beaux jours d’été à Barranco. Les folies de l'époque !
Adresse : Calle Pedro de Osma 421, Barranco

© photos : Eric Guimbault
  • Martina

    Merci pour ce joli article sur Barranco. Cela donne vraiment envie d’y aller. Comme je ne connais pas encore ce quartier, j’en prends note.