Cusco célèbre le Corpus Christi

Au mois de juin, Cusco n’en finit plus de la faire fête ! Parmi les nombreuses réjouissance, la célébration du Corpus Christi est un spectacle unique, mélange de sacré et de folklore, de traditions locales et d'influences coloniales. Pas moins de 15 saints assurent le spectacle, accompagnés de milliers de paroissiens et touristes. Pendant que les premiers se déplacent en procession depuis leur paroisse jusqu’à la cathédrale, les autres les suivent, au rythme des musiques et des danses. Plongée dans l'édition 2017 de cette fête incroyable.

La procession des saints au cœur des célébrations

Le jour principal de la fête tombe toujours un jeudi, mais la commémoration commence le mercredi lorsque les représentations des saints sortent des quartiers et des communautés près de Cusco pour aller à l'église de Santa Clara, où elles sont concentrées durant les heures qui précèdent l'entrée à la cathédrale.

Fête catholique et rituels incas

Le Corpus Christi, également appelé Fête-Dieu, est une fête catholique célébrée 60 jours après Pâques. Cette fête commémore la présence réelle de Jésus-Christ dans le sacrement de l'Eucharistie. Elle a été introduite au Pérou par les colons espagnols au XVIe siècle et s'est peu à peu substituée aux rituels andins. En lieu et place du défilé des momies incas de l'Amérique précolombienne, on assiste désormais aux processions des saints.

Avant, pendant et après le voyage, de dévoués serviteurs ont l’honneur et la responsabilité de veiller sur les saints. Ils les préparent et les habillent minutieusement. Saints et vierges passent la nuit du mercredi dans la cathédrale. Le lendemain, le jeudi, ils sortent en procession et lors de la Sainte Eucharistie le peuple de Cusco est béni par l'évêque.

Après le défilé, les saints retournent au temple principal de la ville, la cathédrale, où ils restent 8 jours. Si la journée, des centaines de personnes leur rendent visite, la nuit, ils peuvent tout simplement profiter de la compagnie de leurs serviteurs. Cette période est la célèbre octave du Corpus Christi, un vrai congrès de personnages sacrés. On dit que le dialogue commence lorsque les serviteurs somnolent… 8 jours plus tard, ils font le chemin inverse et repartent en procession, chacun depuis la cathédrale jusqu’à sa paroisse respective.

Bière et chiriuchu : le repas traditionnel

Durant cette fête, le cuy (cochon d’Inde) est aussi à l’honneur ! Mets de qualité servi pour les grandes occasions, il participe au succès de la célébration du Corpus Christi.

La municipalité de Cusco organise en effet une foire provinciale de plusieurs jours à la Plaza San Francisco, durant laquelle 150 mamitas concoctent le fameux chiriuchu. Ce plat traditionnel à base de cuy se cuisine avec du fromage, des saucisses, de la poule, des tortillas de maïs, des œufs de poisson, des algues et du maïs grillé.

Quelque 850 visiteurs se régalent chaque jour avec le chiriuchu, un plat bon marché (25 soles soit environ 6,60 € en juillet 2017), symbole de partage et de convivialité. En famille et entre amis, on se retrouve autour du chiriuchu et de rafraîchissante bières cusquéniennes ?

La fête du Corpus Christi Cusco a été déclaré Patrimoine Culturel de la Nation en 2004, on comprend facilement pourquoi !

photo principale : Fidèles et curieux sont nombreux devant la cathédrale © Felipe