De volcans en canyons

Arequipa en mode volcans

L'ascension du Misti

Les volcans sont nombreux dans la région, il y en a pour tous les niveaux sportifs. Le plus accessible et le plus proche d'Arequipa est le Misti, qui culmine à 5 822 mètres. Son ascension est facile, mais elle demande tout de même une acclimatation progressive à l'altitude. Ne pas jouer au petit malin avec ce paramètre ! Une acclimatation progressive signifie passer plusieurs jours à une altitude de 3 000 mètres. Arequipa ne fait « que » 2 330 m… et ça compte. Si vous venez juste de passer plusieurs jours à Cuzco, c'est parfait niveau acclimatation.

 

blog-perou-arequipa (12)

L'ascension du Misti se fait sur 2 jours, donc vous passerez une nuit sous une tente par -10°C… Vous êtes toujours là ? Blague à part, il ne fait pas obligatoirement -10°C et si n'êtes pas équipé, les agences fournissent tente et duvet douillet. La vue au sommet vaut largement une nuit sous la tente et si apercevoir Arequipa d'aussi haut c'est beau, admirer la chaîne des volcans de cette hauteur c'est grandiose !

La princesse des glaces

Plusieurs volcans aux noms pittoresques, comme le Pichu Pichu (5 575 m) s'élèvent à quelques dizaines de kilomètres d'Arequipa. L'Ampato, qui culmine 6 288 m, est le sujet d'une découverte historique !
En 1995, la chaleur dégagée par le volcan Sabancaya fait fondre les glaces de son voisin l'Ampato. Un archéologue américain à la recherche de sites incas, décide d'explorer ce sommet et découvre un corps parfaitement conservé dans la glace. Mais le réchauffement dû à l'éruption volcanique et le soleil, mettent sa découverte en péril. Usant de mille précautions, l'archéologue et son guide descendent le corps à Arequipa et le place dans une chambre froide.

 

blog-perou-arequipa (14)

Après analyses, les résultats sont surprenants. C'est une jeune fille d'environ 12 ans, immobilisée dans la glace depuis cinq siècles ! La jeune fille, surnommée Juanita « princesse des glaces », a été victime d'un sacrifice, pratique très répandue dans la culture inca. D'ailleurs, dans les jours qui suivent la découverte, deux autres corps d'enfants seront trouvés, sans doute eux aussi offerts à la montagne que les Incas vénéraient.
L'extraordinaire conservation de Juanita, révèle un visage paisible, sans cicatrices sur le corps. Il est possible de voir cette « princesse des glaces » au Museo Santuarios Andinos d'Arequipa (calle la Merced 110). Renseignez-vous toutefois si vous allez au musée spécialement pour la momie, car il y a des périodes de plusieurs mois où elle est retirée pour sa restauration.

Profonds débats

Deux canyons sont accessibles depuis Arequipa. Mais pas n'importe lesquels ! Les canyons de Colca et de Cotahuasi, considérés comme les plus profonds du monde. Et même si les États-Unis chipotent encore et toujours, arguant qu'ils ont le plus grand canyon dans le Colorado, les Péruviens n'en démordent pas. Bref, dans cette compétition de géants des profondeurs terrestres, n'allez pas dire aux Arequipeños qu'ils ont tort…

 

blog-perou-arequipa (15)

En fait, tout dépend où les mesures sont prises : à certains endroits le canyon de Cotahuasi est bien le plus profond. Et puisque j'ai le droit de donner mon avis (qui vaut ce qu'il vaut) je dirais deux mots : marketing et couleurs.
En clair, le canyon du Colorado est nettement plus connu que les deux géants péruviens grâce aux nombreux films et documentaires dont il a bénéficié (première puissance mondiale oblige), mais aussi parce qu'il est beau, me direz-vous. Exactement ! L'attrait tient à ses teintes, sa couleur rouge (colorado en espagnol). Ajoutons à cela la parfaite maîtrise américaine de la communication, un léger penchant mégalo et vous comprenez pourquoi l’ambiguïté perdure.
Mais c'est purement personnel et je recommande vivement d'aller au fond du Cotahuasi et de Colca pour juger par vous-même. En toute honnêteté !

 

blog-perou-arequipa (16)

Pour ceux qui n'ont pas le loisir de passer 2 ou 3 jours à marcher dans ces canyons, il est possible de se rendre en bus à Cabanaconde, au départ d'Arequipa. Cabanaconde, qui surplombe le canyon de Colca, propose des hébergements, idéal pour repartir tôt le lendemain en direction du mirador Cruz del Condor. Ce mirador est très fréquenté, mais en arrivant tôt le matin vous pourrez admirer tranquillement le canyon et les condors qui planent majestueusement.

 

blog-perou-arequipa (17)
Autre option : Si vous êtes un petit groupe d'amis (ou en famille) et que vos finances vous le permettent, partez plusieurs jours à la découverte du canyon. Ce mode inclut un accompagnateur, un villageois péruvien et une mule. En choisissant cette formule (mule ^^) vous aidez intelligemment l'économie locale et vous garderez un souvenir inoubliable.

Maintenant, si vous deviez faire un choix entre marcher dans un des deux canyons ou faire l'ascension d'un volcan, je dirais simplement que toutes ces hésitations prouvent qu'Arequipa bénéficie de tant de belles choses qu'on ne sait plus où donner de la tête.

 

blog-perou-arequipa (18)

blog-perou-arequipa (19)
© photo principale : Éric Guimbault © photos article : Éric Guimbault