Felipe, notre Spécialiste à Cusco

SE PASSIONNE POUR LE PÉROU DEPUIS… le milieu des années 1980 quand il regardait Les Mystérieuses Cités d’Or à la télévision. Le dessin animé était toujours suivi d’un documentaire, qui l'émerveillait par ses images comme tout droit sorties d’une autre époque.

AIME… aller à la rencontre des autres, découvrir le monde et le chocolat !

DÉTESTE… l’incivilité et le manque de respect envers autrui et la nature, la pollution et la viande d’agneau.

L’interview « 3, 2, 1, partez ! »... de Felipe

3

3 mots pour résumer le Pérou

Espace. Immensité. Mystères.

3 lieux que tu connais sur le bout des doigts

Cusco. Pisac. Puno.

3 choses que tu fais quand tu es en manque de Pérou

  • Écouter de la musique latine
  • Appeler mes amis
  • Regarder mes photos/vidéos
2 

2 expressions typiques

  • « Claro, pe ! », « Ben oui ! ». J’ai choisi cette expression car claro et pe sont des mots qui reviennent tout le temps et ensemble aussi.
  • Papa ou Papito. Il n’y a pas vraiment de traduction. Il traduit l'amitié que l'on ressent pour son interlocuteur, un peu comme amigo, mais beaucoup plus affectueux.

2 plats, le pire et le meilleur

  • Le cuy al horno. C’est du cochon d’Inde farci cuit à la broche et servi entier, accompagné de pommes de terre bouillies.
  • Le ceviche. Il s’agit de poisson (en général de la truite) mariné dans du jus de citron et des oignons. Le plat est servi avec du maïs toasté, de la patate douce et du riz.

2 rituels dès que tu poses tes valises dans le pays

  • Retrouver mes amis et sortir dans les rues de Cusco afin de me sentir cusquenian et de revivre !
  • Manger des spécialités locales.
1

1 grand moment de solitude

Mon premier bus, à Cusco. Quand le bus est arrivé à l’arrêt, tout le monde s’est jeté dessus pour y monter. Une fois le bus plein à craquer, j’ai dû me rendre à l’évidence : je devais attendre le bus suivant. Mais, répétant la même erreur à l’arrivée du deuxième bus, j’ai dû encore attendre le suivant, puis le suivant et le suivant… jusqu’à ce que je comprenne qu’ici c’est chacun pour soi dès lors qu’il s’agit de monter dans le bus.

1 grand moment de béatitude

Ma randonnée entre les sites de Moray et Maras. C’était tout simplement magnifique ! Il n’y avait personne, juste mes amis et moi, et quelques paysans dans les prés. J’avais l’impression d’être dans un autre monde. C'est comme si le temps s’était arrêté. Tout était calme et paisible. Là où nous étions, il y avait du soleil mais on pouvait voir les nuages s’obscurcir au loin. Les montagnes étaient impressionnantes et les couleurs changeantes. Un orage s’annonçait. J’étais comme dans un rêve éveillé. Je réalisais que j’étais au Pérou, quelque part en train de marcher dans l’immensité des Andes. C’était magique !

1 grand sujet d’étonnement

La joie de vivre des Péruviens malgré des conditions de vie difficiles. Les Péruviens semblent toujours joyeux. Ils sourient tout le temps et semblent heureux de vivre, tout simplement ! Quel bonheur !

Partez !