Kuélap : la citadelle du Nord

Le Pérou n’a pas encore révélé tous ses secrets et Kuélap en est la preuve. Si ce complexe archéologique est l’un des plus importants du pays, il reste peu connu et peu visité. Si vous aimez les découvertes et les circuits hors des sentiers battus, visitez Kuélap, vous ne serez pas déçus ! Situé au nord du pays, dans le district de Tingo, le site s’étend sur 450 hectares. Il est composé de différents secteurs dont le plus important est sa forteresse. On y va ?  

Peu connu, et pourtant Kuélap ne date pas d’hier ! Il a été construit et habité par les Chachapoyas (1000-1400), un peuple andin dont le nom pourrait venir des mots sach, la forêt, et phuyu, le nuage.

Le site a été découvert en 1843 par Don Juan Crisóstomo Nieto, un juge de la province de Chachapoyas. Depuis, il a éveillé la curiosité des chercheurs et des voyageurs en quête d’aventure, attirés par la complexité et la monumentalité de ses constructions.

Kuélap, une citadelle réputée imprenable

Édifiée au sommet d'une haute colline, la citadelle fortifiée de Kuélap dispose d’une vue imprenable sur les environs. Immense, elle occupe une surface de 6 hectares (environ 8 terrains de football). Entourée d'un mur de pierre imposant qui culmine à 20 mètres, elle est le reflet de l'ingénierie de pointe et de l'architecture monumentale.

Kuélap avait été conçu pour se défendre contre les autres groupes ethniques. Au sommet de la citadelle se dresse une tour de défense de 7 mètres de haut et de 9 mètres de diamètre, à l'intérieur de laquelle des projectiles et des restes de haches ont été retrouvés.

À l’époque, il était très difficile d’y entrer ; impossible sans un laissez-passer ! Seuls 3 couloirs étroits de 60 mètres de long et qui se rétrécissent à mesure que l’on avance vers les portes d’entrée permettaient l'accès à la citadelle. Une seule personne pouvait y entrer à la fois. Autant dire qu’il fallait montrer patte blanche…

La vie quotidienne à l'intérieur de Kuélap

À l'intérieur de la citadelle se trouve aussi toute une série de terrasses sur lesquelles reposent pas moins de 420 structures ; presque toutes sont circulaires. Il s’agissait de lieux d’habitation et leurs diamètres varient entre 7 et 12 mètres. Leurs murs atteignent jusqu'à 4 mètres de haut. Les sols intérieurs étaient probablement en pierre ou en terre et les toits armés de paille conique.

Il y avait également une tour circulaire de 5,5 mètres de haut et 13,7 mètres de diamètre située dans la partie sud. Elle est appelée « l’encrier » car son intérieur est en forme de bouteille, avec un accès étroit dans la partie supérieure et un espace plus large à la base. On sait que c'était un bâtiment servant pour les cérémonies et que sur la place située juste devant l’édifice de nombreux festivals et rituels avaient lieu.

 

En savoir plus sur Kuelap
  • Y aller :  Depuis Tingo Mario, il vous faudra prendre le tout premier téléphérique du Pérou, inauguré au printemps 2017. En plus de faciliter l’accès à Kuélap (8 passagers par cabine pour un trajet de 4 kilomètres à une altitude de 3000 mètres), c’est une belle expérience. Comptez ensuite 10 min en bus ou 30 min à pied pour rallier Kuélap depuis le point d'arrivée du téléphérique.
  • Quand ? Ouvert tous les jours de 8 h à 16 h 30. S’il peut être visité toute l'année, il est préférable de le faire entre mai et septembre, en raison de la saison des pluies d'octobre à avril.
  • Prix : Compter 20 Nuevo Sol par personne (un peu plus de 5 €) pour un aller-retour en téléphérique et 20 Nuevo Sol supplémentaires pour l'entrée au site.
photo principale : Difficile d’entrer à Kuélap © Michell COA