La faune du littoral

J’aurais pu vous parler de politique (les Péruviens élisent leur nouveau président le 5 juin 2016, n.d.l.r), mais croyez-moi, la faune tout court fait beaucoup plus rêver que la faune politique. Le Pérou, bordé par une immense côte baignée par le Pacifique, alterne déserts et montagnes, glaciers millénaires et forêt ombrophile. Un pays avec autant de diversité abrite forcément une faune à sa démesure, qui mérite qu'on s'y intéresse d'un peu plus près. Coup d'œil sur la faune du littorale.

Quand le courant de Humboldt jette un froid

Ce point étonne toujours les touristes qui comptent nager dans les eaux du Pacifique du Pérou : la mer est froide ! Hormis la partie extrême nord du pays, et malgré de bonnes températures de l’air sur toute la côte, la mer est refroidie par le courant de Humboldt. Ce courant, qui nous arrive de l’Antarctique, a des influences multiples : en maintenant une zone de haute pression, il bloque l’arrivée des pluies (d’où les déserts longeant la côte et cette brume persistante). Mais l’effet le plus bénéfique du courant de Humboldt est pour la faune marine.

 

blog-perou-faune-peruvienne (3)
Deux sternes inca adultes et une juvénile.
blog-perou-faune-peruvienne-4
Un groupe d’otaries à crinière, aux îles Ballestas.

Pour la faune marine, c'est le Pérou

L’eau froide contient davantage d’oxygène, donc plus de nutriments, de sel, ce qui favorise la formation du plancton. Cette « soupe de plancton » nourri toute une chaîne animale : poissons, pingouins, phoques, tortues, lions de mer, dauphins, cachalots, baleines, requins, orques … et des milliers d’oiseaux ! Un des oiseaux les plus insolites est la sterne inca. Cette espèce endémique de la zone du courant de Humboldt, est dotée de moustaches ! Facilement observable sur la côte, cet étrange oiseau produit un cri à mi-chemin entre le ricanement d’une mouette et le miaulement d’un chaton…

Où observer la faune du littorale ?
Dans la réserve nationale de Paracas, qui inclut notamment les îles Ballestas
Y aller : depuis Ica ou Pisco.

© photo principale : bertys30 / fotolia.com © photos articles : Cristóbal Alvarado ; Éric Guimbault