La fête du Señor de Qoyllority

Si vous aimez la fête, les couleurs et les traditions, et si vous aimez la marche en haute montagne, le pèlerinage au sanctuaire du Señor de Qollority est fait pour vous. Cette fête a lieu tous les ans en mai ou juin à Qoyllurit’i, un sanctuaire de la région de Cusco (alt. : 5000 m). Elle rassemble plus de 10 000 pèlerins, la plupart venus des communautés rurales des régions voisines, mais aussi ceux que fascine la culture des Andes.

Il était une fois…

L'origine de la tradition remonte aux années 1780. Selon la croyance, un enfant indigène, Marianito Mayta, ayant fugué, fit la connaissance d’un autre enfant, qui n'était autre que Jésus. Entendant cela, le curé, Pedro de Landa, tenta de capturer l’enfant Jésus, mais au moment où il pensait avoir réussi, l'enfant fut métamorphosé en arbre. Apprenant cela, le petit Marianito mourut de chagrin. Il fut enterré au pied du mont Sinak’ara et la légende raconte que l'image du Christ sur la croix apparut alors sur sa tombe. Cette image fut dès lors connue comme le Señor de Qollority ou seigneur de l'Étoile blanche.

blog-perou-fete-seigneur-qoyllority-3
Les pèlerins sont nombreux à assister à la fête du Seigneur Qoyllority dans la vallée de Sinakara. © Enrique Castro-Mendívil / flickr.com

Une fête pas très catholique

La fête du Señor de Qoyllority est l’un des exemples les plus concrets du syncrétisme entre religions catholique et andine.

Derrière le culte rendu à Jésus, les villageois du district d’Ocongate honorent surtout la Nature. Cette coutume religieuse andine n'a jamais été abandonnée après l'évangélisation, mais elle a évolué en intégrant au rituel originel des éléments du catholicisme.

Pèlerinage et déroulement des festivités

La fête commence le jour de la Sainte Trinité, quand plus de 10 000 fidèes entament un pèlerinage en altitude pour atteindre la limite des neiges éternelles. Les températures minimales peuvent atteindre -4° C. La route est accompagnée d'un cortège, d’une procession, de feux d'artifice et du marché symbolique des Alacitas (marché artisanal en miniature). Il ne faut pas moins de 5 h de marche pour atteindre le sanctuaire. Chaque pèlerin peut alors se recueillir devant l'image du Christ gravée sur la tombe du jeune Marianito.

Dans l'après-midi, ce sont près de 200 troupes qui font leur salut officiel et la fête se prolonge ainsi pendant presque toute la nuit avec, en accompagnement, de la musique et des danseurs figurant des personnages mythiques.

Le lendemain, jour de la sérénade, est marqué par des cérémonies liturgiques en l'honneur du Christ miraculeux et un spectacle de danses jusqu’à l’intérieur du sanctuaire. À minuit, un groupe de Queros (une communauté Quechua), déguisés en pabluchas (personnages mythologiques andins), part jusqu’aux sommets enneigés (à plus de 6 300 m) à la recherche de l'étoile de la neige. Ils en redescendent de blocs de glace, qui serviront à bénir leurs terres avec l'eau de l’Ausangate.

Le jour principal est lui marqué par une grande messe puis la procession du Señor de Qollority. La fin de la procession se déroule dans l'ancienne capitale Inca de Cusco avec celles du Corpus Christi. Les rues et les places sont pleines de gens, de musiques et de couleurs.

blog-perou-fete-seigneur-qoyllority-2
Des danseurs patientent avant le lever du soleil. © Enrique Castro-Mendívil / flickr.com
photo principale : Danseurs andins costumés pour la fête du Seigneur Qoyllority © Enrique Castro-Mendívil / flickr.com