La trilogie inca : le condor, le puma et le serpent

Lorsque l’on s’aventure dans les Andes, il est facile de remarquer une caractéristique picturale omniprésente, celle de 3 animaux : le condor, le puma et le serpent. Si des études ont permis d’analyser et de comprendre le comportement de ces espèces, elles ont été et le sont encore, dans les régions les plus éloignées, des espèces sauvages et terrifiantes. Ces 3 animaux possédaient dans les cultures pré-hispaniques et encore aujourd'hui dans les régions andines, les trais de caractère des êtres puissants et divins. 3 animaux, 3 symboles, 3 mondes = 1 tout

Selon la cosmologie inca, le monde est divisé en Hanan Pacha, le « monde du dessus », symbolisé par le condor, Kay Pacha, le « monde d’ici », représenté par le puma, et Ukhu Pacha, le « monde du dessous », symbolisé par le serpent.

Le condor, messager des dieux

Ce bel oiseau andin, majestueux, téméraire et au caractère mystérieux, est, aux yeux des populations rurales, un animal beaucoup plus puissant que l'homme.

Il n’est pas agressif mais il arrive que parfois, quand il a faim, il se procure sa nourriture en attaquant les paysans ou même les jeunes enfants.

Le condor est considéré comme le messager des dieux, des esprits. Il est le guide des morts, chargé de porter l'esprit des défunts et de les conduire au Hanan Pacha ou monde supérieur, assurant la liaison entre le monde terrestre et celui des cieux.

Il symbolise l’air et ses ailes ainsi que ses plumes signifient une impulsion vers le haut. Son vol est la métaphore de l’ascension vers la liberté.

blog-perou-trilogie-inca-serpent-condor-puma-3
Le centre artisanal de Cusco © Felipe

Le puma, symbole de force et de sagesse

Le puma est un animal qui possède la force et le courage. Sa peau très épaisse lui permet de combattre le froid, et son pelage lui offre la faculté de pouvoir se fondre dans son environnement naturel, devenant presque invisible. Sa vue et son ouïe ainsi que ses poils longs, autour de ses yeux et de son museau, lui procurent une bonne orientation dans l'espace. Sa longue queue l’aide à garder l’équilibre lors de l'exécution de sauts ou lorsqu’il grimpe. Enfin, ses coussinets, placés sur la plante des pieds, lui permettent d’amortir les chocs et de se déplacer furtivement.

Ce sont toutes ces caractéristiques que l'Homme andin avait observées, le voyant dès lors comme un animal mythique suprême. De ce fait, le puma est placé entre les Uju Pacha et Hanan Pacha.

Il symbolise la sagesse, la force et l'intelligence. Il est aussi le symbole du gouvernement et c’est donc probablement pour cette raison que la planification de la construction de la ville de Cusco avait la forme d'un puma. Pareillement, on retrouve l’image d’un puma sculptée dans l’architecture du secteur administratif de la citadelle de Machu Picchu.

L'Homme andin devait réaliser sa transformation en puma s’il voulait atteindre son équilibre, sa force et sa détermination. C’est alors qu’il pouvait accéder au niveau suivant.

Le serpent, représentation de l'infini

Pour les Incas, la mort n’était pas considérée comme une fin, mais comme un début ; le début d'un nouveau cycle, puisque le temps était cyclique, et non linéaire.

Bien que dans la plupart des cas, il symbolise le monde du dessous et des morts, le Pacha Ukhu, il est aussi la représentation de l'infini.

Le serpent mue, il change de peau périodiquement. Cette mue représente le cycle de la mort et de la vie. Symbole de force et d'énergie, il a la capacité de vivre pleinement et comme il le souhaite, tout en se protégeant contre les énergies négatives. Il représente donc la réincarnation et lorsque l'énergie du serpent atteint le plan spirituel, il devient la sagesse, la mémoire cosmique qui est liée à l'ADN, l'origine, la base, le fondement, la création de la connexion à l’Esprit Supérieur.

Tel un serpent qui se déplace à l'intérieur des grottes, sur le terrain, dans les endroits les plus sombres, l’Homme andin devait chercher en lui-même, dans son côté le plus obscur, pénétrer son intérieur, pour trouver les réponses et ainsi muer et changer.

blog-perou-trilogie-inca-serpent-condor-puma-2
L’artisanat local conserve un grand intérêt pour la culture andine (œuvre scupltée d’ignacio Quispe) © Felipe

3 niveaux de conscience

Le condor majestueux marque l'équilibre, le contrôle, et il représente l'esprit du Père Soleil. Pour atteindre l'état du condor, il faut d'abord faire une introspection de soi-même, s’examiner et briser les vieilles façons de penser. C’est ce qui permettra par la suite de transmuer comme le serpent, puis de passer à la stabilité du puma et enfin au contrôle. C’est ainsi que l’individu pourra arriver au niveau que nous cherchons tous à atteindre, celui de la liberté.

Fresque murale d'un cimetière de Cusco inspirée de la trinité inca © M. Ciavardini