Le festival Virgen de la Candelaria

Le festival Virgen de la Candelarie a lieu chaque année au mois de février à Puno au bord du lac Titicaca. Festival de couleurs, de danses et de musiques, c'est le rendez-vous à ne pas manquer lorsqu'on voyage au Pérou à cette époque. J'ai eu la chance d'assister à la grande parade qui clôture une semaine de fête à Puno, un régal pour les yeux et les oreilles. Suivez-moi…

Un festival dédié à la Vierge

La Virgen de la Candelaria, qui signifie littéralement « vierge de la Chandeleur », est vénérée à Puno depuis la conquête espagnole.

En février des milliers de Péruviens de Cusco, de Lima, d'Ayacucho, d'Arequipa font le déplacement pour venir danser, chanter, jouer de la musique en l'honneur de la Vierge.

Le festival ayant lieu en février je pensais d'abord qu'il s'agissait d'un carnaval mais les Péruviens m'ont rapidement corrigée, ce n'est pas un carnaval mais un festival culturel et religieux. Ce rendez-vous a d'ailleurs été reconnu par l'Unesco comme Patrimoine Culturel et Immatériel de l'Humanité.

Le patrimoine culturel et immatériel de l'humanité

Le patrimoine culturel et immatériel comprend les traditions ou les expressions vivantes héritées de nos ancêtres et transmises à nos descendants. Il  est un facteur important du maintien de la diversité culturelle face à la mondialisation croissante.

Processions et concours de danse et de musique

Le festival est le symbole du métissage, l'influence de la culture andine (quechua et aymara) y est très présente. La fête est avant tout marquée par la danse. Des concours sont organisés dans un stade où des centaines de groupes d'hommes et de femmes revêtus de magnifiques costumes traditionnels se produisent.

Le festival culmine le 2 février lorsque les Péruviens donnent une messe et font une procession en l'honneur de la Vierge. Un cortège porte l'image de la Vierge dans les rues de Puno comme lors de la Semaine Sainte en Espagne. S'ensuit une immense parade qui commence à 7 h du matin et finit vers minuit.

Des gradins sont prévus pour observer confortablement la parade. Dans les rues un peu plus étroites, les habitants sortent leurs propres chaises, bancs et caisses de bière et s'improvisent loueurs pour le plus grand plaisir des spectateurs fatigués et assoiffés.

blog-perou-puno-festival-virgen-de-la-candelaria-1
La musique est la principale invitée du festival. © Ministry of Culture of Peru

Expressions de la culture andine

Cette parade de vénération de la vierge devient un vrai spectacle dont la magie réside dans la diversité des danses et des costumes. La danse, typique de la culture andine, est accompagnée par les tambours et les flûtes traditionnels.

À mes yeux, la plus impressionnante est celle des Caporales exécutée par des danseurs et danseuses dynamiques dotés d'une beauté naturelle (de vrais mannequins...). Ils portent le traje de luces soit le « costume des lumières » car fait de strass et de paillettes.

Les hommes ont des sifflets et portent à leurs pieds de petits grelots qui rythment et amplifient la danse, la puissance de leur prestation génèrent une forte émotion jusqu'à être envahi d'une énergie bienfaitrice où la musique et la danse s'accordent harmonieusement.

Le plus originale est la danse de la diablada en costume de diable qui représente la lutte entre le bien et le mal et symbolise le synchronisme andino-chrétien.

Il y a aussi les cholitas, femmes portant l’habit traditionnel de l’Altiplano, une robe élégante avec un châle à franges et un sombrero type chapeau melon, elles sont suivies par des hommes parfois en costumes de diable ou de drôles de personnage fumants la pipe.

Hommes et femmes font des bruits de cliquetis au rythme de la musique avec des crécelles qui rendent l'ambiance spectaculaire.

blog-perou-puno-festival-virgen-de-la-candelaria-2
Costumes traditionnels © Ministry of Culture of Peru

Une fête populaire incontournable

L'effervescence s'étend au-delà du défilé, pour en profiter il faut sortir de la parade et déguster une trucha, la truite frite, un plat typique de la région de Puno avec différentes variétés de pommes de terre ou bien encore manger un chicharon de chancho, viande de porc cuite dans de la graisse, sans oublier, comme le veut la tradition d'accompagner ces plats en buvant une chela soit une bière ou l'Inka Kola soit le soda jaune.

Les fanfares animent les rues et offrent un spectacle complémentaire en compagnie des familles péruviennes.

Cette journée a été l'occasion d'une profonde immersion dans la culture péruvienne et je conserve en mémoire des images et des sons inoubliables. Je recommande absolument de vivre une telle expérience.

photo principale : Procession de la Vierge © Ministry of Culture of Peru