Le (vrai) temple du Soleil

À Cuzco, le Qoricancha, dont le nom d’origine quechua signifie « le temple de l'Or », était le temple le plus important de l'Empire Inca. D’abord nommé Inti Kancha (temple du Soleil), il était principalement consacré à Inti, le dieu du soleil. C’était un lieu d’adoration où les Incas venaient se prosterner et faire des offrandes. Visite guidée…

Le Qoricancha au temps de l'Empire Inca

À la découverte du Qoricancha, les Espagnols furent si impressionnés par la beauté du temple, qu’ils le décrivirent comme « fabuleux et au-delà de l’imaginaire ».

Jugez un peu : sa façade en pierres polies, les murs et les planchers étaient entièrement recouverts de feuilles d'or pur, et dans le jardin se trouvaient des statues également en or. Au cœur du sanctuaire principal du Qoricancha, se trouvait un grand disque d'or (punchaw o punchao) symbolisant le dieu Soleil, entouré de plusieurs momies des souverains Incas.

De nombreux prêtres organisaient les sacrifices religieux à l'intérieur des temples ainsi que les danses sacrées. Ils avaient, en plus, la responsabilité de la tenue des fichiers spéciaux de l'Empire ; chose qu’ils faisaient bien, en utilisant des quipus (l'administration figurait les nombre à l'aide de paquets de cordes de différentes couleurs, nouées entre elles de différentes façons : le quipu)

Afin de pouvoir entrer dans le Qoricancha, il fallait suivre certaines règles. Et elles étaient plutôt strictes : être à jeun, nu-pieds et porter une charge dans le dos, en signe d'humilité. Mais, je vous rassure, ces règles ne sont plus d’actualité !

Destruction et réhabilitation du Qoricancha

Après la destruction du temple par les Espagnols au XVIIe siècle, ses fondations furent utilisées pour l'édification du couvent de Santo Domingo, première étape d'une évangélisation de la région de Cusco.

En mélangeant fondations incas et cathédrale, le couvent symbolise le pouvoir unificateur et rassembleur de la religion catholique. Il est considéré comme l'un des monuments les plus représentatifs de la colonisation.

Plusieurs tremblements de terre ont endommagé le couvent de Santo Domingo, mais les fondations incas ont su résister, comme un ultime pied de nez aux conquistadors.

Le musée

Aux pieds du Qoricancha, il y a un musée souterrain dont la collection (momies, tissus, idoles…) montre l'évolution de la civilisation à Cusco et présente également un modèle de ce qu’aurait pu être le Qoricancha à l’époque.

Informations pratiques

Y aller : le Qoricancha est situé à 600 mètres de la Place d’Armes de Cusco

Horaires : du lundi au samedi de 8 h 30 à 17 h 30 ; le dimanche de 14 h à 17 h

Prix : 15 PEN (env. 4,10 € en juin 2016)

Sur place : la visite dure environ 1 h ; des visites guidées sont possibles en espagnol, anglaise et parfois en français

Musée : du lundi au samedi de 8 h à 17 h ; le dimanche de 14 h à 16 h

À noter : les voyageurs détenteurs du boleto turistico (un pass touristique qui donne accès à de nombreux sites de Cusco) bénéficient de l'entrée gratuite au musée. L'accès au Coricancha reste toutefois payant.

photo principale : Le Qoricancha © Felipe