L’espagnol au Pérou – 1

La langue officielle au Pérou est l'espagnol, importée au XVIe siècles par les conquistadors. Toutefois, l'espagnol péruvien a évolué différemment de son grand-frère européen et s'est notamment enrichi de nombreux mots quechua. Petit point sur la langue espagnole, son arrivée en Amérique latine et ses principales évolution.

L'espagnol dans le monde

L’espagnol est la langue officielle de 20 pays. Dans le monde, 460 millions de personnes ont comme langue native l’espagnol, c’est aussi la troisième langue parlée sur internet, après l’anglais et le chinois mandarin, et c’est l’une des six langues officielles de l’ONU (arabe, chinois mandarin, espagnol, français, russe et anglais). Le Mexique est le pays comptant le plus grand nombre de locuteur espagnols et le deuxième pays est, ô surprise, les États-Unis, si señor !

Dans le monde dit global dans lequel nous vivons, les langues constituent encore un élément culturel important et certains détails de la vie rappellent nos différences. En Amérique latine par exemple, les étages ne se comptent pas comme en France. Notre rez-de-chaussée est compté comme un étage, et par conséquent il est appelé primer piso (premier étage). Donc, quand à votre hôtel on vous indiquera que votre chambre est au tercer piso (troisième étage), en fait pour vous il sera au deuxième.

 

blog-perou-langue-espagnole-3
Le Pérou apparaît en violet foncé, comme les pays comptant plus de 10 millions de locuteurs espagnols.
blog-perou-langue-espagnole-10
Les claviers espagnols comportent une touche « ¡ » et « ¿ »

La langue des conquérants

Lorsque les conquistadors sont arrivés au Pérou, au XVIe siècle, ils ont apporté avec eux une langue qui était encore en pleine évolution en Espagne. Le castillan a donc évolué différemment de part et d'autre de l'Atlantique, un peu comme le français au Québec.

Aujourd’hui, le castillan parlé en Amérique latine diffère du castillan, et varie d’un pays latino à un autre, voire d’une région à une autre ! Le castillan parlé au Pérou connaît trois formes dialectales. La première, celle de Lima et de la côte, est la plus proche de l’espagnol ibérique. La deuxième, le castillan andin, est traversée de nombreuses influence de la langue quechua. La dernière forme est celle de la forêt, le castillan amazonien. Rassurez-vous, même si les intonations et le vocabulaire diffère, les hispanophones parviennent toujours à communiquer avec les Péruviens.

 

blog-perou-langue-espagnole-8
Chaski signifie « coursier ». Quechua et espagnol sont souvent côte à côte sur les enseignes et noms des rues.
blog-perou-langue-espagnole-4

La résistance des langues quechua et aymara

La conquête des espagnols, si violente fut-elle, n’a pas réussie à anéantir les langues indigènes du Pérou… Ainsi, le quechua et l’aymara ont survécu, traversant les siècles en se transmettant oralement. Il en va autrement des langues d’Amazonie, qui disparaissent dangereusement.

L’année de l’indépendance du Pérou, en 1821, il fut question d’établir comme langue officielle le quechua. Mais après des siècles de domination espagnole, difficile d’intégrer le monde politique et administratif avec la langue d’un peuple qu’on a souhaité écraser minutieusement... Et c’est vrai qu’il est plus simple de dire « adiós » que « tupananchiskama ». Ainsi la langue officielle du Pérou est l’espagnol.

En 2016, presque cinq siècles après la conquête du Pérou (1531-1535) et l'arrivée du castillan sur les terres péruviennes, nombreux sont ceux qui parlent encore couramment le quechua, et de nombreux mots quechua se sont imposés dans l’usage du castillan péruvien. Le pays compte encore 150 langues natives, et l’espagnol n'est pas la langue maternelle de 16 % de Péruviens (contre 1,8 % de Colombiens par exemple). Maintenir une langue vivante, peut être une forme de rébellion.

Quelques mots quechua
la coca : kuka
le bébé : wawa
le maïs : choclo
le lama : lama
le puma : puma

© photo principale : Éric Guimbault ; © carte : Fobos 92 / GNU Free Documentation License ; © photos article : Éric Guimbault