Que faire à Lima ?

1
Goûter à la cuisine novoandina

Depuis quelques années les Péruviens se tournent vers la cuisine et cette passion se ressent dans les assiettes. Les World Travel Awards – qui sont au tourisme ce que les Oscars sont au cinéma –, ont récompensé le Pérou à deux reprises dans la catégorie « meilleure destination gastronomique ». En 2012, le Pérou est élu meilleure gastronomie d’Amérique du Sud et en 2013, meilleure gastronomie dans le monde. Avec des concurrents comme la France, l’Italie, la Chine, la Thaïlande… on ne peut pas dire que ce soit le fruit du hasard.
Pourtant au quotidien, les nombreux petits restaurants du pays proposent des plats basiques où l’on trouve dans la même assiette jusqu’à 3 féculents !

blog-perou-lima (13)

Alors où goûter cette cuisine péruvienne si réputée ? Première règle, ce n’est pas parce que vous n’avez pas apprécié un plat qu’il faut le bannir ! Par exemple, le ceviche est un plat à base de poisson blanc mariné dans du jus de citron. C’est simple, pourtant il existe des dizaines de façons de le préparer, et il en va de même pour les autres plats traditionnels. Il faut donc renouveler l’expérience et très rapidement vous serez réconcilié avec ce plat.

 

blog-perou-lima-14
La deuxième règle pour goûter la bonne cuisine péruvienne est de se rendre dans les restaurants de catégorie moyenne, voire supérieure. N’allez pas demander à un petit resto qui propose des plats à 4 € de vous envoûter les papilles. Ces endroits sont plus nourrissants qu’un fast-food mais ne sont pas tournés vers la qualité dont nous parlons.

blog-perou-lima-15

 

La cocina novoandina inclut une culture culinaire large, comme la cuisine chifa, qui est la cuisine sino-péruvienne. Les recettes des chefs créatifs, utilisent l’immense variété des produits du pays. Entre ceux de la côte, de la sierra et de la selva, les Péruviens disposent de centaines d’ingrédients pour créer des plats de viandes (canard, poulet, chèvre, lama, cochon d’Inde, bœuf), cuisiner les fruits tropicaux ou les produits de la mer (paiche, poulpe, soupes de crevettes) ou encore proposer des plats végétariens.

Où dîner à Lima ?

El Kapallaq, Avenida Reduction 1505 Miraflores
Amaz, Avenida La Paz 1079 Miraflores
Malabar, Camino Real 101 San Isidro
Mangos, Larcomar Avenida Malecon de la Reserva 610 Miraflores

2
S'enivrer d'art et d'histoire

Comme pour toutes les capitales du monde, Lima concentre les plus importants musées du pays.

Museo Oro del Peru

Le musée de l’Or nous montre ce qui fit tourner la tête aux conquistadores et qui scella la destinée du Pérou. Aujourd’hui encore, l’or est l'objet de toutes les convoitises puisqu’en 1998, des experts ont découvert que de nombreux objets n’étaient que des copies !
La visite demeure visuellement impressionnante et quasi inévitable avant de se rendre sur les sites archéologiques.

blog-perou-lima (16)

El Museo de la Nación

Dans cet immense bâtiment d’un style architectural… volumineux, on découvre de belles pièces, comme par exemple une grande exposition d’objets de toutes les civilisations préhispaniques.

Museo Nacional de Arqueología, Antropología e Historia del Perú

Situé à Pueblo Libre, un des quartiers les plus charmants de Lima, ce musée dresse un panorama complet des cultures qui se sont succédé dans le Pérou précolombien, depuis la préhistoire jusqu'aux Incas.

Museo Larco

Toujours dans le quartier de Pueblo Libre, ce second musée consacré à l'archéologie a été fondé par l’archéologue péruvien Rafael Larco Hoyle, à Trujillo, et il donna le nom de son père au musée. En 1958, ce musée fut déplacé à Lima dans une belle construction du XVIIIe siècle.

MALI

Terminons cette petite sélection par le MALI. Sous cette anagramme de Lima, il faut comprendre : el Museo de Arte de Lima. Ce musée propose une approche plus vaste de l’art péruvien, avec notamment des photos, des collections d’art colonial, précolombien, une bibliothèque.

Mes musées préférés

Museo Oro del Peru, Alonzo de Molina 1100 Monterrico, Surco
Museo de la Nación, Javier Prado Este 2465 quartier San Borja. Mar-dim : 9h-17h.
Museo Nacional de Arqueología Antropología e Historia del Perú, Plaza Bolívar s/n. Pueblo Libre. Mar-sam : 9h-17h30 ; dim. : 9h-16h30.
Museo Larco, Avenida Bolivar 1515. Tlj. : 9h-18h.
MALI, Paseo Colon 125. Mar-dim. : 10h-20h ; sam. : 10h-17h.

3
Faire le plein de sensations

blog-perou-lima-12

Lima est construite en partie sur un bord de mer, dans une zone désertique certes, mais avec quelques avantages comme ses vagues propices au surf. Bon d’accord, nous ne sommes pas à Hawaii, mais le surf est une institution au Pérou et las olas (les vagues) attirent de nombreux surfeurs qui glissent du matin au soir ! Il est possible de louer une planche pour un prix aussi bas que la température de l’eau et même prendre un cours. La bonne nouvelle c’est qu’il n’y a pas de requins.

 

blog-perou-lima-11
Perchés sur les falaises surplombant la mer, les jolis parcs de Barranco et Miraflores offrent une promenade à l’écart des embouteillages. En allant vers le sud, on remarque dans le ciel quelques parapentes qui décrivent des cercles. Alors pourquoi ne pas sauter de ces falaises, je vous le demande ? L’activité est pratiquée avec le plus grand sérieux, vous êtes accompagné (pour ne pas dire attaché) à un moniteur confirmé qui n’a aucun intérêt à finir dans le décor avec vous. Le top étant de faire un vol en fin de journée, avec le soleil qui décline.

© photo principale : Éric Guimbault © autres photos : Éric Guimbault
  • Martina

    J’ai beaucoup aimé le Musée Larco, le cadre est super. Mais il me faut encore découvrir les autres musées à Lima, notamment le MALI. C’est sur mon agenda pour la prochaine fois.